Exposition Zusters in oorlog

Du 15 février au 27 juin se tient au Kadoc KU-Leuven une exposition sur les « Sœurs pendant la Guerre ». Toutes les informations se trouvent ici.

Un livre est également sorti aux éditions Pelckmans. Vous pouvez assister à sa présentation en ligne qui aura lieu ce jeudi 18 février à 20h00 en vous inscrivant sur ce lien.

Madame Kristien Suenens et Monsieur Roeland Hermans, chercheurs au Kadoc-KU Leuven, ont consulté les archives des sœurs à Namur. Ils se sont intéressés aux neuf sœurs de Notre-Dame belges qui ont perdu la vie lors de la deuxième guerre mondiale: deux en France à Courcelles, une à Bastogne et six à Namur.

En mai 1940, 33 sœurs partirent en EXODE en France. Le 20 mai 1940, un soldat français s’écriait: « Je viens d’arrêter deux parachutistes habillés en religieuses. Comme j’exigeais leurs pièces d’identité, l’un des deux voulut faire de la boxe. Rapidement identifiés, ils ont été fusillés sur le champ ». Quelle terrible méprise! Il s’agissait en réalité de Sœur Marie-André du Sacré-Cœur et Sœur Paula-Marie! Lisez le témoignage de Sœur Thérèse-Irma Labiouse: https://sndden.be/wp-content/uploads/2018/01/1940-1945.pdf

Plusieurs objets ayant appartenu ou racontant la vie de Sœur Marie-André sont exposés au KADOC-KU Leuven.

A BASTOGNE, lors de l’offensive des Ardennes en décembre 1944, des élèves, des centaines de civils et des militaires américains s’étaient réfugiés chez les sœurs, dans les caves de leur école. Le 20 décembre 1944, Sœur Emmanuel Didier priait à l’oratoire improvisé au sous-sol de l’école quand un obus tomba sur le trottoir devant le soupirail de la cave à charbon. Un éclat d’obus traversa le ciboire, ressortit à l’avant et frappa mortellement Sœur Emmanuel au cœur. Si vous souhaitez en savoir plus, lisez l’article sur les 75 ans de la Bataille des Ardennes: ici.

Quelques objets de Bastogne sont exposés au KADOC-KU Leuven :

  • Le ciboire de Bastogne et un cadre signé par des soldats américains:
Aucune description de photo disponible.
Le ciboire de Bastogne a quitté temporairement le Centre d’héritage pour être exposé au Kadoc.

En septembre 1944, des militaires américains ont demandé aux sœurs de Notre-Dame d’occuper l’école de Bastogne pour faire de la cartographie. En guise de remerciement pour leur hospitalité, les 63 militaires offrirent ce cadre aux religieuses. Encore accroché dans les caves de Hénallux de Bastogne il y a quelques jours, celui-ci sera désormais conservé dans les archives des Sœurs à Namur.

A NAMUR, la maison mère des Sœurs de Notre-Dame fut d’abord détruite par les Allemands lors du bombardement du 13 mai 1940 puis par l’aviation alliée qui visait en fait le pont du Luxembourg le 18 août 1944 ; 353 morts dont 6 Sœurs de Notre-Dame. Les sœurs avaient trouvé refuge chez les « Sœurs de sainte Julienne », rue Pépin à Namur. De nombreux témoignages, des photos, des films de cette période sont conservés aux archives des Sœurs de Notre-Dame et exposés au Centre d’héritage.

Bombardement de 1944 – Couvent des SNDdeNamur

Les archives gardent la mémoire de toutes les actions entreprises par les sœurs et c’est une joie quand celles-ci deviennent un « patrimoine vivant »!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.