Nouvelles de Gembloux

Confinement, déconfinement, re-confinement partiel…  On s’adapte et la vie continue avec les précautions nécessaires pour se protéger de l’hôte indésirable.

Comme chaque année en été, départs et arrivées se sont succédés dans la maison. Sr Bénédicte a rejoint ses consœurs de Lumen Vitae à la rue Julie Billiart début juillet. Thiffany a terminé son stage et est rentrée en France quand les frontières ont été réouvertes. Valère a pris ses congés dans sa famille au Benin et est revenu en septembre pour continuer son travail à Bruxelles. Shi, quant à lui, a terminé ses expériences de laboratoire à Gembloux et a rejoint la Chine en septembre pour continuer la rédaction de sa thèse.

La situation sanitaire a bloqué pas mal d’étudiants en Belgique et en a empêché d’autres de venir étudier à Gembloux. Deux doctorants vietnamiens se sont ainsi retrouvés sans avion pour rentrer dans leur pays en septembre ou octobre après leur défense de thèse. Nous avons pu accueillir Diem et Trong pour quelques semaines avant qu’ils ne repartent au Vietnam via la France ou l’Allemagne. Thäi, vietnamien lui aussi, est arrivé en septembre et continue ses recherches en laboratoire.

Fin septembre, David est venu du Cameroun. Après avoir réussi un master en microbiologie dans son pays, il commence un second master sur les animaux marins à Gembloux.

Préparation de la réception pour la défense de thèse de Diem.(Thäi et Diem)

Les différentes cultures, langues, religions continuent à être partagées dans la maison mais le covid rend les rencontres et le partage plus difficiles.

Le repas communautaire du samedi soir a été supprimé pendant le déconfinement mais était quand même maintenu avec les précautions nécessaires lorsqu’un étudiant quittait la maison pour rentrer dans son pays. Gel, masque obligatoire dans la cuisine, distanciation sont de mise comme partout dans le monde.

Dernier repas avec Tiffany et Shi (+ Valère)
Au revoir Diem! (+ Shi et Valère)
Dernier repas avec Trong (Valère, Sœur Monique Petit et Thaï)

Cela étant, les projets n’ont pas manqué. La cuisine a été retapissée ; la chapelle est restée ouverte, fleurie et décorée pour ceux qui cherchaient un peu de paix et de réconfort.  La récitation du chapelet en mai et en octobre a dû être abandonnée… covid oblige !

Diem et Trong, en attente de leur vol ont pu visiter l’un ou l’autre coin de Belgique.

Le potager, commencé cette année, a produit de beaux et bons légumes : salades, courgettes, haricots, bettes, choux… Les pommiers et poiriers ont donné de très nombreux fruits et, pour chacun, le jardin a été un plus pendant le confinement.

Cueillette des pommes, des poires et bienfaits du jardin:

Comme chacun, nous espérons que la sécurité sanitaire revienne pour continuer notre aventure !    

Sœur Monique Petit, Janvier 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.