Soeur Andrée Weynandt (Sr Noël-Marie)

Mon travail dans un hôpital provincial à Namur

A la fin des années 1990, une amie de la paroisse m’a invitée à venir travailler, 2 fois par semaine, avec l’Equipe Pastorale d’un hôpital provincial, comme « Auxiliaire d’Aumôniers d’Hôpitaux ».  Ce poste exigeait une nomination épiscopale.

Apostolat totalement inconnu pour l’enseignante que j’étais, mais, peu à peu, je suis parvenue à dépasser mes craintes et à ne plus voir que le service à rendre à mes frères et sœurs malades.

Pendant 4 ans, j’ai représenté le groupe du diocèse de Namur Luxembourg, au Conseil Pastoral.

Notre équipe se compose de 3 prêtres, tous Congolais, d’une dame congolaise, d’une personne des environs de Namur, et de moi-même. En général, nous travaillons, chacun de notre côté, mais nous communiquons à l’aide du cycle fermé de téléphone de l’hôpital.

Parfois, aussi, nous nous rendons ensemble, pour assister un mourant, célébrer des funérailles ou procéder au baptême d’un prématuré.

Le contact avec la maladie m’a été bénéfique, il a modifié profondément mon approche des malades Il a créé des liens avec le personnel soignant et à avec de nombreuses personnes.
Nous avons une réunion tous les mois, pour prier, renouveler notre engagement et pointer du doigt de petites difficultés rencontrées au cours des visites.

Sœur Andrée Weynandt, 12 mars 2018.